Comment s’établit la sélection ?...

Nous avons demandé à Marie Dabadie comment s’est établi la sélection de ce Goncourt 2016. Voici ses réponses :


- Comment procédez-vous pour établir cette sélection ?


D’abord il faut savoir que les 10 académiciens m’envoient leurs nombreux rapports de lectures à partir du 10 juillet et jusqu’à fin août. Ils envoient en moyenne de 3 à 5 rapports de chacun 5 ou 6 feuillets. Je les répercute aux 9 autres membres. Ce qui permet d’arriver au jour de notre 1ère sélection (le 6 septembre 2016) avec un grand nombre de livres brassés. Le jour de la sélection, le président Bernard Pivot donne la parole à chacun pour s’exprimer sur leurs choix. Puis nous passons au vote, en tirant au sort dans un seau où je mets les 10 noms. Le 1er nom sorti du seau donne 8 titres et ainsi de suite. La majorité est à 5 voix. Au 1er tour de scrutin, il y a 3,4 ou 5 livres qui peuvent avoir la majorité. Ensuite nous faisons d’autres tours jusqu¹à obtenir une liste de 16 titres cette année.


- Y a -t-il des critères particuliers (notamment par rapport aux maisons d’édition et à la variété proposée ?)


Aucun critère d’aucune sorte et les noms des éditeurs ne sont JAMAIS prononcés.


- Combien de livres (en moyenne) avez-vous lu pour cela ?


L’académie brasse environ une centaine de livres pendant l’été.


- Pourquoi y a-t-il 16 romans, alors que vous êtes 10 membres de l’Académie Goncourt ?


Parce que la 1ère sélection a toujours été fixée à 15 titres. Cette année nous sommes passés à 16 .


- Pensez-vous (un peu) aux lycéens lorsque vous préparez la liste, ou pas du tout ?


Pas vraiment. Il suffit à l’Académie Goncourt de penser au Prix Goncourt qui est de loin le plus prestigieux des prix et le plus vendeur.


- Avez-vous un message particulier à adresser aux lycéens, avant qu’ils ne commencent à lire les romans de la sélection ?


Lisez bien. C’est vraiment un privilège pour vous de faire partie des lycées choisis.

{id_article=#ID_ARTICLE}